Actualité

Les Français toujours plus fans d’œufs !

le 2 mai 2019

L’œuf au menu de la quasi-totalité des Français

Les œufs sont devenus indissociables du quotidien des Français, auprès desquels ils sont de plus en plus présents ! La quasi-totalité des Français – 98 % – consomment aujourd’hui des œufs, soit 2% de plus par rapport à la précédente enquête de 2017.

 

 

Les œufs : jugés incontournables de l’alimentation

Les œufs font partie intégrante de l’alimentation des Français. 94 % de la population considère même qu’il s’agit de produits incontournables de l’alimentation. Ils sont également 88 % à estimer que la consommation régulière d’œufs contribue à une alimentation saine et équilibrée.

 

Les œufs à table au moins une fois par semaine

Les œufs font partie des habitudes alimentaires des Français : ils sont au menu de plus de 8 consommateurs sur 10 au minimum une fois par semaine. Les Français sont même 45 % (44 % en 2017) à en consommer plusieurs fois par semaine (5 % tous les jours ou presque et 40 % entre deux et quatre fois par semaine).

 

 

Les œufs : un plaisir de plus en plus partagé avec les enfants

Les œufs sont largement appréciés des Français quel que soit leur âge ! Les parents sont même de plus en plus nombreux à en proposer à leurs enfants qui sont également de plus en plus nombreux à les aimer !

94 % des parents (91 % en 2017) proposent en effet des œufs à leurs enfants qui sont 92 % (88 % en 2017) à apprécier leur présence dans leurs assiettes.

 

Les œufs : matin, midi et soir !

Si les œufs ont une présence accrue durant les repas du soir (80 % vs 78 % en 2017), ils restent également très présents le midi (69 % vs 71 % en 2017). Les consommateurs sont également plus nombreux à les apprécier au
petit-déjeuner (17 % vs 13 % en 2017) ainsi qu’au brunch (8 % vs 7 % en 2017), surtout les plus jeunes et les plus urbains.

En effet, si 22 % de la population française en consomme à ces deux moments, les 18/24 ans sont 25 % à le faire et les 25/34 ans, 26 %. Les moins de 35 ans sont donc adeptes de ces nouveaux moments de consommation, tout comme les habitants d’Île-de-France (28 %), les CSP+ (27 %) et les familles (28 %).

 

 

 

Les Français toujours plus sensibles aux qualités de l’oeuf

Les Français ont une image très positive de l’oeuf, notamment pour les nombreuses possibilités qu’il offre en cuisine, mais aussi parce qu’ils considèrent que c’est un produit naturel et bon pour la santé.
Ils sont même de plus en plus, près de 8 sur 10 (78 % vs 72 % en 2017) à estimer que l’oeuf est un aliment indispensable à l’alimentation humaine.

96 % (vs 95 % en 2017) des Français s’accordent à dire que l’oeuf est une source inépuisable de créativité culinaire, 95 % (vs 93 % en 2017) qu’il s’agit d’un produit naturel, autant qu’il est bon pour la santé d’en consommer
(vs 93 % en 2017), 96 % que l’oeuf contient des protéines de très hautes qualités riches des huit acides aminés essentiels (vs 92 % en 2017) et 89 % (vs 85 % en 2017) qu’il est très riche en vitamines et oligoéléments.

94% des Français (vs 88 % en 2017) jugent également que l’oeuf est l’un des aliments présentant le meilleur rapport qualité/prix et 86% s’agit de la protéine la moins chère du marché.

 

 

Mode d’élevage, origine et date : dans le trio de tête des critères de choix

Pour choisir leurs œufs, les consommateurs s’attachent avant tout au mode d’élevage des poules dont ils sont issus. Leur choix dépend ensuite de l’origine française des œufs, à égalité avec leur date de ponte. Le prix n’arrive qu’en quatrième position suivi du calibre, de la marque et, enfin, de la couleur de la coquille.

 

 

 

Identification des élevages : les codes bien connus des Français

Les codes chiffrés indiqués sur les coquilles des œufs et permettant notamment d’identifier les modes d’élevages (0 – bio, 1 – plein air (dont Label Rouge), 2 – sol, 3 – cages aménagées) sont connus par 78 % des consommateurs.

 

 

 

Des lieux d’achat diversifiés

En moyenne, chaque consommateur achète ses œufs dans 1,6 lieux différents. Une majorité de consommateurs, 84 %, se procurent leurs œufs en magasins : 80 % les achètent en hypermarchés, supermarchés ou supérettes et/ou 11 % dans les magasins spécialisés bio.
36 % s’approvisionnent en direct : 23 % achètent leurs œufs directement à un producteur local et/ou par l’intermédiaire d’une AMAP, tandis que 14 % ont leurs propres poules.

Enfin, 30 % achètent leurs œufs auprès de commerçants de proximité : 24 % au marché et/ou 11 % chez les crémiers / fromagers.

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 27 mars au 1er avril 2019 auprès d’un échantillon national représentatif de 1004 Français âgés de 18 ans et plus.

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Tortilla : un plat complet à moins de 3 € la part, pour s’imaginer sur la Costa Brava ou en Galice sur les chemins de Compostelle.

le 12 avril 2021

C'est le moment idéal pour relever de nouveaux défis culinaires : quoi de mieux pour s’évader de not... Lire la suite

Pâques 2021 sous le signe de la tradition et de la convivialité ! Une recette des familles… Jolie et économique : la rosace d’œufs durs, petites sauces multicolores

le 2 avril 2021

Pâques aux tisons ou Pâques au balcon ? Ce sera au balcon parce que nous le valons bien !! Nous a... Lire la suite

Frittata : un plat complet à moins de 4 € la part pour se croire déjà dans les Abruzzes, ou en Toscane…!

le 29 mars 2021

La Frittata tombe à point pour éviter la grisaille dans l’assiette et ensoleiller nos repas !  Voici... Lire la suite

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.

AutreAucun