Actualité

La balance commerciale de la filière œuf renforce sa position excédentaire !

le 8 septembre 2022

2021 : un excédent en hausse de +13 millions d’euros !

(Source : ITAVI d’après douanes françaises)

En 2021, la balance commerciale des œufs renforce son excédent, avec une augmentation des exportations et une diminution des importations. Le solde de la balance commerciale est positif en valeur (+17 millions d’euros vs +4 millions en 2 020) et en volume (+10 000 tonnes vs -5 000 tonnes en 2021). Les exportations d’œufs de France ont progressé de +7 % en valeur et de +6 % en volume alors que les importations ont reculé de 3 % en valeur et de -5 % en volume par rapport à l’année 2020.

+6 % d’œufs coquilles exportés en 2021

Les exportations d’œufs coquille sont en progression en volume en 2021 (+ 6 %) et en valeur (+ 8 %) par rapport à 2020. Dans le même temps, les importations sont en forte baisse, à -16 % en volume et en valeur.

+7 % d’ovoproduits partis à l’international

Les exportations d’ovoproduits sont en progression de 7 % en volume et en valeur entre 2021 et 2020. Les importations progressent également, mais dans une moindre mesure, à +3 % en volume et 7 % en valeur.

 

À noter : les débouchés internationaux sont primordiaux pour la filière française des œufs. Les PME françaises, dont certaines sont très bien implantées sur le marché de l’exportation, contribuent à l’équilibre des marchés français et européen en permettant de répondre aux spécificités de consommation : en Europe, la consommation de jaune est majoritaire tandis qu’il s’agit du blanc en Asie par exemple.

 

Rappel 2020 : un excédent de +4 millions d’euros

2020 a constitué une année charnière pour les ventes d’œufs de France à l’international. La progression des exportations (+11,8 % en volume et +9,4 % en valeur) et le recul des importations (-5,8 % en volume et -7,8 % en valeur) ont permis de réduire le déficit de la balance commerciale en volume et d’enregistrer un excédent en valeur. La balance commerciale était ainsi excédentaire de +4 millions d’euros en 2020, contre un déficit de -19 millions d’euros en 2019. En volume, elle est passée de -26 000 tonnes en 2019 à seulement -5 000 tonnes en 2020.

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Dénicheurs de plaisirs, les français sont de grands gourmands !

le 1 février 2023

Est-ce vraiment une découverte ? Certainement pas, car avec plusieurs centaines de références en pât... Lire la suite

Gourmandises de Noël, direction le sud avec des pastéis de nata et un panettone revisité

le 15 décembre 2022

Éminemment curieux et gourmands, nous, Français, voulons toujours étonner notre maisonnée et nos ami... Lire la suite

Œufs de France : un gage d’origine et de qualité plébiscité

le 10 novembre 2022

« Œufs de France » : l’origine française garantie de la poule à l’œuf La présence du logo « Œufs de... Lire la suite