Actualité

La filière des œufs est mobilisée pour répondre au boom de la demande et appelle les consommateurs à ne pas stocker

le 27 mars 2020

Dans un contexte inédit, la filière française des œufs est pleinement mobilisée pour faire face à la hausse exceptionnelle de la demande en magasins. Ces deux dernières semaines, les commandes de la distribution ont fait des bonds pouvant aller jusqu’à + 60 %.

Si les magasins ont rapidement été vidés de leurs stocks, créant des ruptures momentanées en rayons, la filière tient à rassurer : il ne s’agit pas d’un phénomène de pénurie car la production d’œufs est assurée quotidiennement. La France est le 1er pays producteur d’œufs en Europe et elle met chaque année sur le marché plus de 14 milliards d’œufs.

Chaque maillon est en effet sur le pont : que ce soit dans les couvoirs, les élevages, les fabriques d’aliment, les centres d’emballage, les entreprises de transport ou de distribution. Tous ces acteurs de la filière sont en ordre de marche pour répondre aux besoins des Français et feront face aux contraintes de la crise actuelle.

Sous tension, la filière met tout en œuvre pour relever le défi et honorer les commandes. Les centres d’emballage ont ainsi rationnalisé leur activité pour se concentrer sur un nombre de références réduit. Les entreprises d’ovoproduit, dont l’activité est en forte baisse (fermeture des établissements de la restauration collective et commerciale), réorientent les œufs disponibles, lorsque cela est possible, vers la distribution pour répondre à la demande croissante des consommateurs. Aujourd’hui, des opérations de réapprovisionnements sont ainsi menées vers un maximum de magasins sur tout le territoire. Dans les jours à venir, la filière prévoit une stabilisation des commandes de la part de la distribution, d’un niveau supérieur à la normale de l’ordre de + 20 % à +25%, qu’elle devrait pouvoir assurer si les Français ne stockent pas déraisonnablement ce produit qui ne craint pas la pénurie.

Philippe Juven, Président du CNPO, Interprofession française des œufs, souligne : « Je tiens à saluer le dévouement de tous les professionnels qui, chaque jour, vont sur le terrain pour assurer la continuité des activités de notre filière. C’est grâce à eux, collaborateurs et partenaires, que nous allons pouvoir continuer à fournir des œufs aux Français. Ils travaillent dans les élevages, les centres d’emballage, les transports et la distribution. Nous sommes à leurs côtés pour leur permettre d’accomplir leur mission sereinement. C’est pourquoi, au-delà des mesures prises par chaque entreprise du secteur, nous en appelons à l’action des autorités. Il s’agit en particulier de faciliter leur réapprovisionnement en équipements de protection, leurs trajets ou encore la garde de leurs enfants afin qu’ils puissent accomplir leur mission au service de l’intérêt collectif dans les meilleures conditions possible. »

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Palmarès du Trophée Œufs de France 2021 : 6 jeunes talents récompensés !

le 18 octobre 2021

Pour la 6e édition du Trophée Œufs de France organisé par le CNPO (Interprofession des œufs), c’est... Lire la suite

Pour voir la vie en rose : un dessert gourmand qui ose la couleur rose !

le 13 octobre 2021

Quand Piaf ou Souchon[1] se rencontrent… Ou, de l’influence des couleurs sur nos comportements.... Lire la suite

Les secrets de l’Œuf Parfait du chef Emilien Le Normand pour la Journée Mondiale de l’Œuf

le 8 octobre 2021

Aujourd'hui c'est la Journée Mondiale de l’Œuf, le jour idéal pour se préparer un bon petit plat et... Lire la suite

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.