Actualité

Avec la Brioche des Rois, le sud vient réchauffer au-delà de la Loire !

le 2 janvier 2020

Doucement mais sûrement, cette couronne très spectaculaire avec son buisson de fruits confits gagne du terrain en France le jour des rois !

Notre mascotte « l’œuf maître d’école de cuisine » s’est fait testeur intéressé et nous donne sa recette dans ce dossier.

Le 5 janvier 2020, on tire les rois !

L’Épiphanie est le nom de la fête des Rois. Chaque année, le premier dimanche après le 1er janvier, cette fête a le mérite de réunir autour d’une gourmandise petits et grands dans une ambiance joyeuse et quasi identique depuis des siècles, grâce à tous les petits rituels qui l’accompagnent.

Dans le Sud-Est (corona dels reis) et le Sud-Ouest (corona bordelaise) elle est ornée de fruits confits multicolores dont les couleurs chatoyantes évoquent la lumière au travers des vitraux ou les pierres précieuses qui ornent les couronnes royales…

À découvrir la recette ici, suivie d’une information nutritionnelle essentielle à propos des œufs dans l’alimentation des enfants, puis un peu d’histoire : d’où nous vient cette fête gourmande ?

 

 

Les œufs amis de nos pâtisseries et de notre forme

L’œuf possède de très nombreuses qualités nutritionnelles essentielles à un enfant :

Ses protéines sont parfaites : un œuf en contient 5 à 6 g et, de plus, elles ont une meilleure valeur nutritionnelle que celles de la viande, du poisson et des produits laitiers ! En effet, ce qui permet de distinguer une excellente protéine, c’est sa richesse en acides aminés essentiels que notre corps ne sait pas fabriquer et qui sont nécessaires à la vie. Or, à la différence des autres aliments, l’œuf contient des protéines qui apportent tous les acides aminés essentiels dont le corps a besoin.
De plus ces protéines sont très bien digérées (quand elles sont cuites) et sont absorbées à plus de 90 %. C’est en grande partie pour toutes ces raisons que l’œuf est introduit dans l’alimentation du nourrisson dès l’âge de 7 à 8 mois, car il ne lui pose aucun problème de digestion tout en lui apportant des protéines utiles à sa croissance.

Ses lipides sont essentiellement insaturés et sont utilisés pour la production d’énergie. Il y a peu de lipides saturés et le cholestérol qu’il contient n’augmente pas les taux de cholestérol sanguin de l’enfant car les bilans lipidiques sont souvent normaux jusqu’à l’âge adulte.

Ses minéraux (phosphore), oligoéléments (fer, iode, sélénium) et ses vitamines sont plus nombreux et en quantités importantes (8 vitamines sur 13). En effet, en plus du fer, du phosphore, du sélénium et des vitamines du groupe B, l’œuf contient de l’iode et de la vitamine A.

L’œuf, très apprécié des enfants :

Facile à manger, se digérant facilement, se prêtant facilement à des recettes variées tant dans le registre du salé que du sucré, l’œuf est idéal pour les enfants, qu’ils soient très jeunes ou plus âgés, voire adolescents. Lorsqu’ils sont sportifs, les ados apprécient particulièrement les œufs pour leur richesse en protéines favorables à un bon développement musculaire !

À découvrir sur notre site, deux petits livrets interactifs parce que c’est plus rigolo !

 

 

 

Les Rois : d’où nous vient cette fête gourmande ?

La galette et la brioche des rois, toute une histoire !

Si on tirait les rois ?

Selon une enquête OpinionWay, 85 % de de nos compatriotes « tirent les rois » et même jusqu’à 97 % d’après d’autres enquêtes… c’est dire si ce gâteau en forme de disque solaire que l’on se partage avec son petit rituel convivial a conquis les cœurs de toutes nos communautés rassemblées !

Mais, c’est quand les rois ?

Le jour des rois, tombe tous les ans le premier dimanche après le 1er Janvier (par exemple, en 2020 ce sera le 5 janvier, en 2021 le 3 janvier) et cela depuis quelques centaines d’années. Il faut savoir que la date de cette fête a souvent changé, les calendriers n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui…

La fête des rois c’est l’Épiphanie.

L’Épiphanie veut dire la manifestation de la lumière apportée au monde par l’enfant Jésus né en cette période de l’année où les nuits sont les plus longues, que des rois-mages seraient venus de leurs contrées lointaines adorer.

Des rois-mages, qui sont ces personnages ?

Seul des quatre Évangélistes, Matthieu mentionne leur « aventure » dans le texte qu’il écrivit vers l’an 80-100 de notre ère. Ils arrivèrent sur les lieux de la naissance de l’enfant guidés par une étoile, comme les bergers présents d’ailleurs.

Des hommes qui suivent une étoile ?

Oui, mais ce n’est pas que poétique, il y a du sens dans toute cette histoire, mages veut très certainement dire : astronomes. Ces hommes étaient influents, leurs avis éclairés étaient sollicités à une époque où les horloges, la boussole et le sextant n’existaient pas… les astres étudiés par ces sages guidaient, éclairaient la pensée des Hommes de leur temps… Ces personnages importants qui interprétaient les mouvements des étoiles, des comètes, des astres, avaient des prémonitions et en tiraient des conclusions et, en tout cas, un jour, selon la tradition, ils se mirent en marche…

Mais ces rois inspirés, combien étaient-ils ? des milliers ?

Selon une tradition ils étaient 3. Un évangile apocryphe (VIe siècle) les nomme même : Melchior, Gaspard, Balthazar. C’est ainsi que dès la venue de ces personnages apportant des présents très probablement symboliques, une iconographie remarquablement importante s’est développée, immortalisant à jamais une scène, traitée parfois de façon somptueuse qui s’était déroulée dans une modeste étable.

Les cadeaux des rois-mages que sont-ils devenus ?

Ces cadeaux étaient très certainement symboliques :

  • L’or pour Melchior
  • La Myrrhe pour Gaspard
  • L’encens pour Baltazar offerts aux parents du bébé né dans une étable avaient tous une signification, un sens pour la suite de l’Histoire !

Mais un gâteau, une galette pourquoi ?

L’Épiphanie, le fameux « jour des rois » s’est installée comme de nombreuses fêtes religieuses d’ailleurs à la place de festivités païennes célébrant la lumière comme les Saturnales romaines dès que les jours rallongent après la plus longue nuit de l’année, donc début janvier. Pour ces fêtes, un gâteau rond représentant le disque solaire était confectionné, ce serait de cette tradition que viendrait notre galette des Rois… va savoir !

La galette des rois est devenue chez nous une tradition ?

Oui, mais pas que chez nous sous cette forme ou sous des formes différentes. En tout cas, en France, ce gâteau des rois s’est installé dans nos moments festifs et ludiques depuis le haut Moyen-Âge avec la participation des enfants.

La galette résiste et accueille désormais des fourrages différents : à la compote de pomme, au chocolat, mais la vedette reste la frangipane !
La galette des rois a été le grand sujet de l’émission le « meilleur pâtissier » sur M6 fin octobre ; il n’est jamais trop tôt pour se former en prévision du jour J ! C’est d’ailleurs ce qu’ont pensé les 2 600 000 téléspectateurs de cette émission gourmande.

Selon la tradition comment ça se passe ?

On coupe toujours une part supplémentaire pour le pauvre qui viendrait frapper à la porte. Les enfants ne sont pas les derniers de nos jours à se glisser sous la table et à répondre « pour qui ? » lancé par un adulte pour attribuer ainsi une part à la personne de son choix. À noter que le gâteau des rois a été préalablement découpé en autant de parts que de convives plus une part pour le pauvre qui frapperait à la porte…

Des coutumes autour de la fête des rois ici et là…

Dans certaines régions en France, en Moselle par exemple, les enfants allaient de maison en maison quérir des friandises et des piécettes en faisant tourner une étoile au bout d’un bâton tout en entonnant « Es Kummendray Weissen vom morgenland » : 3 mages venus de l’Orient…

Des fèves ou des santons dans la galette ou la brioche ?

Dans les somptueux gâteaux du sud de la France il y a une fève et un mini santon. Le santon est une petite figurine en terre vernissée ou en porcelaine. Dans la galette à la frangipane il y a une petite figurine. Dans les somptueuses brioches du sud de la France il y a une fève et aussi une figurine. Partout en France, celui ou celle qui trouve la figurine devient le Roi ou la Reine de la journée et doit couronner son Roi ou sa Reine c’est pourquoi une jolie couronne est toujours placée dans la boîte du gâteau par le boulanger ou le pâtissier. Tout le monde boit à sa santé : le roi boit !

Mignons les santons, sympa et originales les fèves si on les collectionnait ?

Oui bien sûr, de nombreuses personnes collectionnent les fèves en porcelaine et autres matières depuis qu’elles sont apparues au XIXe siècle et ont remplacé les fèves de nos potagers : on nomme ces personnes des fabophiles, ils sont des milliers, leurs collections sont souvent très étendues, absolument fabuleuses…

Et les santons d’où vient ce nom ?

Ce sont des petites figurines que créent avec beaucoup de sensibilité des artisans souvent provençaux. Les santons sont des petits personnages nés du l’imagination et du savoir-faire de ces professionnels. Les santons « petits saints » représentent essentiellement ceux qui exercent des métiers qui nous sont familiers : pêcheurs, porteuses de pains, fileuses, tisseurs, infirmières, marchande d’œufs, apothicaires, bergers, des animaux de la ferme et bien sûr les Rois-Mages. Tous se dirigent vers la crèche.

Peut-on réaliser soi-même une galette ou une brioche des rois ?

Si l’on réalise soi-même son gâteau, en découvrir les recettes sur lesoeufs.fr et notre boulanger nous offrira une couronne, car il nous connait bien… on peut aussi la réaliser.

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Lettre ouverte de Philippe Juven, Président du CNPO, et de tous les membres du Conseil d’administration

le 27 mars 2020

UN GRAND MERCI A TOUS LES PROFESSIONNELS ENGAGES CHAQUE JOUR SUR LE TERRAIN POUR NOURRIR LES FRANÇAI... Lire la suite

L’œuf a la cote en toutes circonstances !

le 27 mars 2020

Les œufs, quasi tout le monde en mange : 98 % des Français disent en consommer* ! Protéines animales... Lire la suite

La filière des œufs est mobilisée pour répondre au boom de la demande et appelle les consommateurs à ne pas stocker

le 27 mars 2020

Dans un contexte inédit, la filière française des œufs est pleinement mobilisée pour faire face à la... Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour simplifier votre navigation, nous permettre de vous proposer des contenus en fonction de vos intérêts et faciliter l'utilisation des boutons de partages sociaux. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres :  RGPD & Cookies .