Actualité

L’Œuf a la cote en France !

le 8 octobre 2019
  • Consommation : l’œuf renforce sa présence dans le quotidien des Français
  • Nutrition : l’œuf, incontournable pour l’équilibre des nouvelles pratiques alimentaires
  • Bien-être animal : la transition vers les élevages alternatifs à la cage avance à grands pas
  • Origine française : la démarche « Œufs de France » et son logo gagnent en visibilité

 

L’Œuf au cœur des nouvelles attentes sociétales

À quelques jours de la 24e édition de la Journée Mondiale de l’Œuf qui aura lieu vendredi 11 octobre, l’œuf renforce sa place dans le quotidien des Français. D’après la dernière enquête CNPO/CSA, 98 % d’entre eux disent en consommer (+2pts vs 2017) et les ventes du début d’année confirment cet engouement. Sur les 6 premiers mois 2019, les achats des ménages ont progressé de + 1,8 % en volume par rapport à la même période en 2018 ; année déjà marquée par une hausse de + 1,9 % sur 1 an[1]. Il faut dire que l’œuf cumule de nombreux atouts pour s’inscrire dans l’air du temps !

Protéine animale la moins chère du marché, l’œuf s’insère facilement dans les budgets familiaux serrés. Il cumule également d’exceptionnelles qualités nutritionnelles pour se poser en précieux allié des nouvelles pratiques alimentaires qui réduisent, voire excluent, la viande des assiettes. En phase avec les nouvelles attentes sociétales, la filière française des œufs n’a pas hésité à se mobiliser pour répondre à la hausse de la demande d’œufs alternatifs, en donnant un coup d’accélérateur à la transition vers ces élevages alternatifs à la cage (sol, plein air, bio). Les professionnels s’engagent également pour donner un repère fiable aux consommateurs sur l’origine de leurs œufs avec le déploiement du logo « Œufs de France ».

Aujourd’hui, les Français en sont convaincus : l’œuf est un produit incontournable de l’alimentation ; ils sont 94 % à s’accorder à le dire[1]. Cru, cuit, en version salée ou sucrée, utilisé comme ingrédient ou plat principal, au cœur de recettes complexes ou simplissimes, l’œuf fait partie des indispensables de la cuisine et 96 % des Français estiment même qu’il s’agit d’une source inépuisable de créativité culinaire.2

 

Nouvelles pratiques alimentaires : l’œuf est incontournable

Que ce soit par choix ou par contrainte budgétaire, de nombreux Français réduisent aujourd’hui leur consommation de viande. Entre flexitarisme et végétarisme, les nouvelles pratiques alimentaires peuvent rapidement devenir synonymes de carences. Dans ce cas, l’œuf, qui peut être considéré comme un superaliment, a un rôle majeur à tenir, comme le souligne Laurence Plumey, médecin-nutritionniste : « Il est rare de concentrer autant de qualités nutritionnelles dans un si petit volume et de façon si stable et durable. En effet, tout est bon dans l’œuf, le jaune et le blanc. ». Les œufs ont en effet la particularité de contenir de très nombreux éléments nutritifs. Source très abordable de protéines animales de haute qualité, un œuf contient la totalité des acides aminés indispensables, à la différence d’autres protéines d’origine animale ou végétale, et concentre 13 vitamines et minéraux essentiels. Un œuf contient notamment des omégas 9 et 6, des vitamines A, B, D, E et K ou encore de fer, du phosphore, de l’iode et du sélénium. Deux œufs ont la particularité de couvrir 100 % du besoin quotidien en vitamine B12, vitamine totalement absente du monde végétal et pourtant indispensable à la division des cellules.

Par ailleurs, une récente publication britannique du docteur Emma Derbyshire pointe également le rôle central de l’œuf pour limiter les risques de déficit en choline, nutriment essentiel notamment lié au bon fonctionnement du cerveau. Deux œufs contiennent 226 mg de choline, soit plus de la moitié de la quantité quotidienne préconisée par l’autorité européenne de sécurité des aliments pour un adulte, à savoir 400 mg.

 

Hausse de la demande d’œufs alternatifs : la filière accélère la transition

Les œufs alternatifs poursuivent leur progression dans les paniers en 2019. Sur le 1er semestre 2019, ils représentent ainsi 56 % des œufs vendus en magasins, contre encore 52 % en 2018.[1] Pour répondre à cette hausse de la demande, la filière s’est lancée dès 2016 dans une ambitieuse démarche de transition vers les élevages alternatifs à la cage, visant à dépasser 1 poule sur 2 en élevages alternatifs d’ici 2022. Les éleveurs avancent à grands pas :  en 10 ans, la part des poules en élevages alternatifs a plus que doublé. En 2018, plus de 42 % des poules pondeuses sont dans des élevages bio, de plein air ou au sol contre 37 % en 2017 et 31 % en 2016. Cette dynamique est notamment marquée en élevages bio. Alors qu’une progression du nombre de poules pondeuses bio de + 19,6 % a été constatée entre 2017 et 2018, le rythme s’est accéléré au début de l’année 2019. Sur le 1er semestre 2019, le nombre de poules pondeuses bio mises en place enregistre ainsi une augmentation spectaculaire de + 27 % par rapport au 1er semestre 2018.[2]

 

Le logo « Œufs de France » gagne en visibilité dans les rayons

Fruit d’une démarche collective portée par l’APAF (Association des Produits Agricoles de France), le logo « Œufs de France » garantit l’engagement de l’ensemble des maillons de la filière française : accouveurs, éleveurs de poulettes, éleveurs de poules pondeuses, fabricants d’aliment, centres d’emballage et de transformation des œufs. Un an après son lancement, le logo est déjà présent sur la majorité des œufs vendus en magasins : qu’il s’agisse de marques nationales ou distributeurs. Il est à ce jour utilisé par 24 entreprises du secteur et 11 enseignes de distribution : Casino, Carrefour, Franprix, Leader Price, Leclerc, Lidl, Metro, Monoprix, Promocash, rejointes cet été par Intermarché / Les Mousquetaires, et Pomona. Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour les Français, qui sont de plus en plus attachés à l’origine française de leurs œufs. En effet, 87 % des consommateurs confient qu’il s’agit d’un critère important pour leur achat, soit 2 points de plus qu’en 2017 (85 %).2

 

Journée Mondiale de l’Œuf : la filière à la rencontre des consommateurs

Proche des consommateurs, la filière des œufs va une nouvelle fois à leur rencontre partout sur le territoire à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Œuf. L’œuf se joint en particulier à l’opération « Chefs de Gare », durant laquelle il tiendra la vedette dans de nombreuses gares les 10 et 11 octobre. Devant les voyageurs, influenceurs et Chefs feront la démonstration de l’étendue des possibilités culinaires offertes par les œufs avec, en point d’orgue, l’intervention du célèbre Chef Michel Roth, Meilleur Ouvrier de France, en gare de Metz le vendredi 11 octobre. Les œufs seront également à l’honneur durant toute la semaine sur les meilleures tables de France avec le réseau Euro-Toques. Ces rendez-vous seront l’occasion pour les consommateurs de s’informer sur les innombrables possibilités culinaires offertes par l’œuf et de découvrir de nombreuses informations sur ce produit via la remise de livrets et, pour les plus jeunes, de numéros spéciaux du journal Le Petit Quotidien.

 

 

 

[1] IRI, super et hypermarchés.
[2] Enquête CNPO/CSA avril 2019
[3] IRI, super et hypermarchés, hard discount, proximité, drive.
[4] Observatoire Synalaf – septembre 2019

 

 

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Les flans salés, sucrés, c’est pas du flan !

le 23 novembre 2021

Oui, les flans remportent un vrai succès auprès des petits et des grands, qu’ils soient salés ou suc... Lire la suite

Œufs de France : le logo poursuit son déploiement sur les œufs et produits transformés

le 18 novembre 2021

75 entreprises et enseignes engagées Deux ans et demi seulement après son lancement sur les boîtes... Lire la suite

Œuf : Les élevages alternatifs continuent de gagner du terrain

le 16 novembre 2021

65 % des poules en élevages alternatifs Les professionnels français se sont largement mobilisés pou... Lire la suite

En cliquant sur "Accepter les cookies", vous acceptez les réglages des cookies que nous recommandons. Vous pouvez également choisir les cookies que vous acceptez dans la page consacrée à notre politique de confidentialité, visible ici : RGPD & Cookies

Réglages cookies

A l'avenir, vous pourrez toujours changer ces choix ici-même.

InterneCookies techniques et internes.

Réseaux sociauxCe site offre la possibilité de partager des contenus vers des réseaux sociaux, ou bien permet l'affichage de contenus multimédias en provenance des réseaux sociaux. Ces derniers peuvent charger des cookies tiers. Vous pouvez refuser ici l'ensemble de ces cookies, mais cela impactera probablement votre visite (ex. nos vidéos de recettes sont généralement hébergées sur YouTube). Réseaux sociaux susceptibles de charger un cookie tiers : Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon