Tout savoir

L’œuf, un peu d’histoire

Mirage

Ihistoire-tradition-2l a fallu attendre les débuts de l’élevage des poules pour que l’homme se mette à manger des œufs. Quand il est question de manger des œufs, on parle essentiellement d’œufs de poule.

Pour s’assurer de leur qualité, les hommes ont inventé très tôt deux procédés naturels qui sont toujours en cours :

  • L’eau salée dans laquelle l’œuf se met à flotter si celui-ci n’est pas absolument frais.
  • La bougie, désormais remplacée par la lampe UV (ultra-violets), pour mirer les œufs, mesurer la dimension de la chambre à air, s’assurer que le jaune est intact et qu’il n’y a pas d’inclusion.

 

Les premières recettes avec des œufs

Deux grands gastronomes romains auraient inventé certaines recettes d’œufs :

  • Lucullus, c. l’omelette nature, l’omelette au miel, ovamellita.
  • Apicius, c. 25 avant Jésus-Christ, la crème renversée en mélangeant dans une terrine du lait, du miel, des œufs battus et cuits à feu très doux…

 

Des œufs de Rois

histoire-tradition-1L’empereur Charlemagne, célèbre pour avoir inventé l’école, décida aussi que toutes les fermes impériales compteraient au moins cent poules. Le surplus d’œufs était vendu…

Les œufs étaient le seul aliment parfaitement sûr pour les grands qui craignaient d’être empoisonnés : quelques œufs par semaine suffirent à nourrir Catherine Sforza, grand-mère de Marie de Médicis, captive des Borgia.

Louis XIV était gourmand de « vents », noms donnés aux ancêtres des îles flottantes.

Quant à Louis XV, il avait le chic pour faire sauter d’un seul coup de fourchette le petit bout de son œuf coque du dimanche pendant que l’appariteur annonçait solennellement : « Le Roi va manger son œuf ».

 

FÊTES ET TRADITIONS, QUE DE TENTATIONS !!

Toutes les régions de France proposent des spécialités culinaires et pâtissières dont on parle dans le monde entier… mais on sait moins que certaines petites douceurs sans prétention, réalisées à la maison en 2 temps 3 mouvements… sont offertes aux gourmands au quotidien parfois, mais toujours pour les jours de fêtes.

Parmi ces gourmandises, dont les noms nous sont très connus et qui ont traversé les siècles, il y a bien sûr les gaufres, les beignets et les crêpes, mais aussi ces petites spécialités que l’on obtient avec de la pâte à crêpe, à beignets ou avec les restes de pâte brisée entre autres…

Ces douceurs qui désignent d’ailleurs bien souvent la même petite pâtisserie ont des noms différents, souvent très amusants selon les régions.

Pour fêter la Chandeleur, Mardi Gras, Mi-Carême et tous nos carnavals, nous avons réunis les noms, parfois insolites, de ces pâtisseries dans une carte de France qui veut rendre hommage à celles et à ceux qui, ici et là, en perpétuent la tradition.

Découvrez nos recettes de Merveilles, Beignets et Rissoles proposées dans l’onglet « recettes »

 

  • Infos nutrition

    Les Oeufs, c’est bon et c’est bien !

    L’œuf fait encore mieux que la viande ou le poisson, le profil de ses protéines en acides aminés est parfait.

  • Le saviez-vous ?

    L'œuf à la coque et l'œuf mollet

    Il faut compter trois minutes de cuisson pour un œuf coque, 4 à 5 minutes pour un œuf mollet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour simplifier votre navigation, nous permettre de vous proposer des contenus en fonction de vos intérêts et faciliter l'utilisation des boutons de partages sociaux. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres :  RGPD & Cookies .