Actualité

Œuf : Les élevages alternatifs continuent de gagner du terrain

le 16 novembre 2021

65 % des poules en élevages alternatifs

Les professionnels français se sont largement mobilisés pour répondre aux nouvelles attentes sociétales.
En 2017, ils se sont fixés pour grand objectif de dépasser 50 % de productions alternatives à la cage à l’horizon 2022.
Un objectif qu’ils ont réussi à devancer trois ans avant l’échéance prévue dès 2019, avec 53 % de poules dans des systèmes hors cage.
Et ils continuent leur travail de transition : début septembre, 64,5 % des poules pondeuses étaient élevées hors cages aménagées en France .

Aujourd’hui, les poules élevées en cages ne représentent plus que 35 % de la production française (47 % en 2019).
Les poules élevées en plein air représentaient début septembre 23 % de la production (18 % en 2019), le plein air Label Rouge 6 % (5 % en 2019), le bio 16 % (18 % en 2019) et le sol est passé de 13 % en 2019 à 20 % début septembre 2021.

 

 

(Source : Base de données avicole)

La transition vers les élevages alternatifs massivement soutenue par les Français

Les Français sont largement favorables à l’initiative de transition lancée par la filière en 2017 et qui lui a permis de passer de 37 % d’élevages alternatifs à la cage à 64 % aujourd’hui.
Ils sont en effet 97 % à dire que ce travail des éleveurs français mérite d’être salué et autant que cette transition vers l’élevage hors cage des poules pondeuses doit se poursuivre progressivement.

80 % des Français sont même d’accord pour payer plus cher pour acheter des œufs issus d’élevages alternatifs si les prix augmentent puisque ces modes de production impliquent des coûts de production plus élevés que la production en cages aménagées.

 

L’accompagnement de l’État jugé nécessaire pour la transition

Les Français estiment que la filière doit être soutenue par l’État dans sa transition.
89 % s’accordent à dire que les éleveurs ont besoin d’être accompagnés financièrement afin de poursuivre ce travail de transition vers d’autres modèles d’élevage que la cage.
Ils sont également 84 % à juger que l’État doit aider les éleveurs à arrêter leur activité lorsqu’ils ne peuvent pas transformer leur élevage de poules en cage, grâce à des fonds pour la cessation d’activité par exemple.
En effet, des éleveurs de poules en cages se trouvent actuellement confrontés à d’importantes difficultés pour la transition de leurs élevages.
Pour certains d’entre eux, l’avenir de leur élevage est profondément remis en question.

BON À SAVOIR :

Il existe 4 types d’élevages permettant de répondre aux différentes attentes des consommateurs :

1. Élevage biologique (code 0) : les poules sont alimentées avec de la nourriture issue de l’agriculture biologique (95 % minimum). Elles ont accès à des parcours extérieurs dans lesquels elles disposent d’abris et de végétation. En intérieur, elles disposent de nids et de perchoirs.

2. Élevage en plein air (code 1) : les poules ont accès à un parcours extérieur au cours de la journée (la mention « œufs de poules élevées en plein air » est inscrite sur l’emballage). Les œufs Label Rouge sont marqués code 1.

3. Élevage au sol (code 2) : indique que les poules évoluent librement à l’intérieur d’un poulailler (la mention « œufs de poules élevées au sol » est marquée sur la boîte).

4. Élevage en cage aménagée (code 3) : il répond aux normes européennes en vigueur depuis janvier 2012. Les poules vivent dans de nouveaux hébergements en groupe de 20 à 60, où elles disposent en particulier de perchoirs et de nids.

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Bonne fête Maman : on en fait tout un flan!

le 25 mai 2022

Le dimanche 29 mai, c’est la fête des mères ! Pour cette femme extraordinaire qui mène souvent plusi... Lire la suite

Jean-Baptiste Esseau lauréat du trophée des Œufs de France avec son brunch « passion œuf »

le 19 mai 2022

Jean-Baptiste Esseau, 19 ans, a remporté le 4e Prix du Trophée Œufs de France 2021 ! Jean Baptiste e... Lire la suite

En vidéo, la Conférence de Presse des Professionnels de la filière des Œufs de France

le 16 mai 2022

Philippe Juven, Président du CNPO (interprofession des œufs), Loïc Coulombel, Vice-Président du CNPO... Lire la suite